L’utilité du silent bloc pour votre voiture

Le silent bloc est parfois écrit « silent block » ou erronément appelé « cylindre bloc », constitue une petite composante mécanique habituellement fabriquée en caoutchouc ou en polyuréthane. Sa fonction principale est d’amortir les chocs, d’atténuer les vibrations et de réduire les bruits, tout en assurant la cohésion entre les divers éléments du véhicule.

Le rôle du silent bloc

Initialement déposé par la société française Paulstra, le terme « Silent bloc » était associé à la réduction des vibrations et du bruit. Bien que son utilisation se soit élargie, le terme est désormais dans le domaine public. Aujourd’hui, Le silent bloc est une pièce élastique en caoutchouc ou en polyuréthane placée entre le châssis et les triangles de suspension d’un véhicule. Il absorbe les vibrations, améliorant ainsi le confort et la sécurité de la conduite. Visitez cette page pour voir le modèle de silent bloc adapté.

Le choix du silent bloc

Pour assurer son efficacité, un silent bloc doit respecter des critères stricts d’élasticité et d’amortissement. Cela joue un rôle important en tant qu’amortisseur essentiel entre les pièces mécaniques du châssis, en particulier là où il se connecte aux triangles de suspension. Les quatre types de silent blocs sur le marché incluent :

  • Le classique
  • Le balancier
  • L’anti-basculement
  • L’hydraulique

Dans les voitures d’origine, les silent blocs sont généralement en caoutchouc, offrant flexibilité et robustesse pour une bonne isolation des bruits et des vibrations. Cependant, en sport automobile, le caoutchouc n’est pas adapté en raison de sa souplesse. Les applications sportives exigent des silent blocs en polyuréthane (PU), plus rigides et résistants, renforçant ainsi la suspension pour répondre aux exigences spécifiques de la discipline. 

L’importance de changer le silent bloc

À partir de 80 000 kilomètres, il devient impératif d’effectuer des vérifications régulières sur l’état de vos silent blocs. Plusieurs indicateurs signalent la possible défaillance d’un silent bloc, tels que des vibrations, des à-coups ou même des changements de vitesse difficiles. Dans ces situations, il est essentiel de procéder au remplacement.

Sur un véhicule de sport, les silent blocs connaissent une usure accrue en raison du nombre plus élevé de chocs et de la sollicitation plus intense des amortisseurs. Par conséquent, il est recommandé de surveiller leur état de manière plus fréquente et d’être attentif aux signes d’usure tels que les vibrations dans le volant ou les bruits inhabituels.

En somme, le silent bloc est important pour le confort et la sécurité de votre voiture. Il peut être en caoutchouc pour un usage quotidien ou en polyuréthane pour les véhicules sportifs. Choisissez judicieusement parmi les types disponibles, tels que le classique, le balancier, l’anti-basculement ou l’hydraulique, en respectant les critères d’élasticité. La maintenance devient impérative après 80 000 kilomètres, avec des signaux comme les vibrations indiquant la nécessité d’un remplacement. Suivez ce guide pour un changement optimal, assurant la longévité et la performance de votre suspension.