La conduite sans permis : un avantage ou un inconvénient ?

Il existe des cas où un conducteur n’a pas avec soi son permis de conduire. La non-présentation de ce document officiel lors d’un contrôle est une infraction au Code de la route. Le conducteur sera alors lourdement sanctionné. 

Le permis de conduire, un document obligatoire

La conduite sur la voie publique exige un permis de conduire. La catégorie de la voiture conduite doit être adaptée à ce qui est mentionné dans le permis. Cliquez ici maintenant pour savoir dans quels cas on est autorisé à conduire sans permis. 

Dans le meme genre : Les jeux vidéo sont-ils devenus les nouveaux partenaires des constructeurs d’auto ?

En parallèle, il est nécessaire d’avoir son permis de conduire avec soi afin de souscrire à une assurance auto. Si le conducteur ne dispose pas de ce document en état de validité, les compagnies d’assurance peuvent tout refuser. 

Les sanctions encourues en l’absence d’un permis de conduire

Il serait mieux de conduire en ayant en sa possession son permis de conduire. En effet, si un contrôle a lieu et que le conducteur ne présente pas le document, il risque une amende, généralement forfaitaire. Après ce contrôle, il dispose de 5 jours afin de présenter son permis de conduire auprès d’une gendarmerie ou d’un commissariat.

A découvrir également : Investissez dans la durabilité : Plaques d'immatriculation auto résistantes

Les peines d’une conduite sans permis

Le fait de rouler sans permis est considéré de délit. Le conducteur aura une peine d’un an d’emprisonnement. En plus, il devra payer une amende de 15 000 euros. 

En outre, l’automobiliste ayant fait une conduite sans permis verra sa voiture confisquée. En parallèle, il aura une peine de travail d’intérêt général et une peine de jour-amende. La loi lui interdira la conduite de certains véhicules à moteur pendant 5 ans. Les types de véhicule qui ne demandent pas de permis de conduire seront aussi parmi la liste. Et pour finir, ce conducteur doit accomplir un stage de sensibilisation à la sécurité routière. Le tout sera à ses frais. 

Si le permis du conducteur est suspendu, annulé ou validé alors qu’il roule encore, il risque de payer une amende de 4500 euros et de passer une peine de 2 ans d’emprisonnement. Il y aura également le refus d’indemnisation de l’assuré en cas de sinistre auto. Et le contrat d’assurance auto de l’assuré sera résilié. 

Les types de voitures à conduire sans permis

Il existe des véhicules que l’on peut conduire sans permis. La quadricycle léger en fait partie. 

C’est un véhicule que les adolescents peuvent conduire. Il assure la sécurité de ses utilisateurs. Il est conçu avec un châssis rigide, un airbag au volant, des suspensions avec amortisseurs et un ancrage des ceintures de sécurité. 

Une VSP ou voiture sans permis, les jeunes peuvent en conduire une dès 14 ans. Elle est plus sécurisée comparée aux deux roues. Toutefois, sa puissance est limitée à 4 kW et la vitesse à 45 km/h.